Un concept
né d’une amitié

Les unités de camping de Le Corbusier, façade sud © Fondation Le Corbusier / ADAGP - Photographe Manuel Bougot

En 1956, en échange de la parcelle de terrain du Cabanon, Le Corbusier fit construire pour Thomas Rebutato, cinq Unités de camping, conçues comme un prototype d’habitat de loisir. L’intérieur de ces Unités de camping reprend certains principes du Cabanon.

Visites sur réservation uniquement.

LA RÉSERVATION EST OBLIGATOIRE POUR TOUS LES PUBLICS.

Les réservations pour les particuliers doivent se faire directement en ligne : cliquez ici
Vous pouvez aussi réserver par téléphone au 06 48 72 90 53
ou encore par e-mail en cliquant sur contact@capmoderne.com ou via le formulaire de contact
Pour une meilleure gestion et parce que le nombre de visiteurs est limité, priorité sera donnée aux réservations effectuées en ligne.
Pour les groupes, les réservations se font  par e-mail sur contact@capmoderne.com ou via le formulaire de contact ou par téléphone au 06 48 72 90 53

Construites par le charpentier Charles Barberis et réunies dans une structure sur pilotis, les Unités de camping illustrent les recherches de Le Corbusier sur un habitat de loisirs modulaire économique, adapté au tourisme balnéaire de masse. Chacune peut loger deux personnes dans 8 m², et une baie en forme de « T » couché, inspirée de l’idée moderne de fenêtre allongée, cadre le paysage face à la mer.

Avant le Cabanon, Le Corbusier avait étudié les projets de résidences de vacances ROB et ROQ, dont l’un pour son ami, Thomas Rebutato.

Le projet ROB (pour Robert) fut imaginé pour le Cap Martin en collaboration avec son ami Thomas Rebutato (qui se faisait appeler Robert). Destinées à être édifiées sur les rochers au-dessous de l’Étoile de Mer, ces « Unités de vacances » étaient une application du brevet « 226 x 226 x 226 » issu du Modulor. Il s’agissait de créer un volume habitable alvéolaire en profils d’acier, offrant une grande liberté spatiale pour l’habitation. L’étude du projet ROB s’est poursuivie jusqu’en 1955, quand une tempête a montré la vulnérabilité du site. Aucun des deux projets n’a été réalisé, mais les Unités de camping composées d’une suite de cinq chambres pour vacanciers prolongent ces recherches.

VOIR LA PAGE DU CABANON

BIOGRAPHIE DE LE CORBUSIER

DE LA RESTAURATION
À L’HÔTELLERIE DE LOISIR

Grâce à la création des Unités de camping, Thomas et Marguerite Rebutato vont développer sur le site une nouvelle activité qui s'ajoutera à celle de l’Etoile de Mer.

À partir de 1957, Thomas Rebutato et son épouse Marguerite complétèrent donc la restauration par l’hôtellerie en accueillant, l’été, des pensionnaires attirés par une vie sans contrainte en bord de mer.

Au-delà de leur valeur architecturale, ces Unités de camping permettaient à Thomas Rebutato de valoriser son terrain comme il l’avait souhaité quelques années plut tôt. En construisant (sur les plans de l’architecte F. Pietra, de Nice) son cabanon prototype de l’Etoile de Mer, il avait en effet d’abord pensé à l’associer à cinq autres cabanons revendus au sein d’un petit lotissement. Peu après le décès de Le Corbusier, il construisit, sous les pilotis des Unités de Camping, trois petites cuisines. À la mort de son mari en 1971, Marguerite Rebutato conserva le « bar-sandwiches » et continua jusqu’en 1984 à accueillir des vacanciers dans ces chambres meublées.